le cadeau de la vie

On peut douter de ses compétences, ses aptitudes ou de sa capacités à changer. De son physique, ou de son quotient intellectuel. Mais nous avons été conçus ainsi. Grandir et évoluer pour s’affranchir des expériences vécues tout au long de notre vie, est nécessaire pour maîtriser son propre égo et sa vie restante.

Si vous suivez ce site depuis sa création, vous avez pu constater que la SEP a été le déclencheur d’une renaissance évidente. Pour moi et beaucoup d’entre nous. Ou ceux qui ont dû subir des chocs profonds. Moi la SEP m’a obligé à complètement remettre en question ma façon de me comporter. Et d’appréhender les choses différemment.

Vis à vis des autres, mais surtout vis à vis de la tolérance que j’accordais à leurs actes. Ma confiance en eux autant que la place qu’ils prenaient dans mon quotidien.

Tant physique que mentale, ma pensée à été remodelée afin que chaque instant vécu devienne facile et doux. Pour ne pas réveiller la maladie, ni  »brutaliser » mon système immunitaire. Déconnecter avec le stress s’est imposé petit à petit.

J’ai choisi de modifier mon train de vie. Changement d’activité, fin de CDI, d’engagement, autonomie retrouvée, divorce, déménagement, je respirais à nouveau. Après avoir été mutilée pendant tant d’années, ma parole se liberait. Mes écrits touchaient certains lecteurs. Mes actes en impactaient d’autres. Déroulée comme suit depuis lors, ma vie entrait en adéquation avec le handicap. Malheureusement ou pas d’ailleurs. Ouf.

J’ai accepté, doucement et patiemment, que l’ensemble de mes mouvements se ralentisse. Devant faire face à ce que l’on appelle la spasticité, rester attentive à mon bien être était devenu vital.

J’avais compris que l’ignorance, l’humiliation, le manque d’estime, le dénigrement, la violence psychologique, les violences verbales ou physiques que les autres avaient eu à mon égard ; étaient à l’origine de ma SEP.

Choc émotionnel disaient les médecins. Mémoire traumatique.

On fait quoi avec ça ?

La mémoire traumatique :

https://www.cairn.info/revue-les-cahiers-de-la-justice-2018-1-page-69.htm

Perte de mémoire, perte d’équilibre, perte de vocabulaire, perte de transit, perte de concentration, perte de sommeil, perte de libido, perte d’entrain, d’énergie, voilà ce que représente une journée type de sepien. Ces nouvelles déficiences invisibles et insupportables, demeurent inexplicables à l’entourage circonspect et sourd.

Il m’a fallu persévérer dans la recherche du bien être quotidien. Sans honte ni doute, prendre soin de soi représentait la seule solution pour continuer à vivre sereinement.

Ralentir, se faire plaisir, s’écouter, dormir, marcher, respirer. Reprendre les bases vitales de ma propre vie était devenu la condition sine qua none à ma sérénité. Et un ralentissement de la maladie s’est effectué. Les médecins restent souvent inaptes face à la capacité incroyable qu’a le corps humain à se restaurer seul.

Après 14 années de concubinage avec ma jolie concubine la SEP, j’oublie enfin le rythme imposé des piqûres quotidiennes. Je m’octroie des plaisirs ponctuels et j’ai chassé de ma vie les individus perturbateurs. Certains avec regret. D’autres par lassitude face à leur surdité. Sic. Ou leur aveuglément face aux changements qui s’opèrent dans nos vies.

Et puis il y a ceux qui refusent les cadeaux qu’on leur offre, que la vie leur offre. C’est triste et dommage.

Étroitement coincés entre les coins de l’écran et les barreaux virtuels, leur vie s’amenuise. Paradoxalement. Oups. Le monde nouveau est à construire, ça commence par chacun d’entre nous. Maintenant.

Contrairement à ce que disait Ernest Hemingway,  »aux plus importantes croisées du chemin de nos vie » il y a toujours des feux de signalisation. Il suffit de faire preuve de sensibilité et de regarder devant soi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close