axes transitoires

Il y a maintenant 20 ans, le soir d’Halloween, un petit garçon est venu frapper à ma porte. Très joyeux et déguisé en Super Hero, il avait cantonné la formule magique : des bonbons ou un sort ! Je lui ai donné des noix et des noisettes. Seules douceurs de Noël acceptées à l’époque dans ma cuisine. Rien que ça, ça aurait dû m’allerter. Bref. Bien m’en a pris, ces douceurs d’un autre temps m’ont permis de faire la connaissance de la famille la plus bouleversante de mon existence.

Halloween https://www.histoire-pour-tous.fr/dossiers/3311-origines-et-histoire-dhalloween.amp.html

Martine et Denis. Fervents défenseurs de l’environnement, prônants la liberté d’expression ainsi que le partage et le rôle du choix dans nos vies. Ex soixante huitards expérimentés, la liberté s’est présentée sous un nouveau jour depuis notre rencontre.

Nous passions des nuits blanches à philosopher en sirotant nonchalamant du whisky premier prix. En fumant du tabac, tantôt hors de prix, tantôt illégal. Nos cris et nos échanges de mots étaient superbement amicaux, doux et non violents et toujours aimants, partageants. Cependant très engagés.

Lui connaissait Sartre et Simone de Beauvoir sur le bout des doigts. Il vivait leurs écrits à travers ses mots et m’expliquait les autres sens et possibilités de voir et agrémenter la vie.

Elle, se revendiquait féministe de la première heure, son amour pour le tabac à très haute dose a eu raison de sa vie rêvée. Décédée d’un cancer du sein guerri puis généralisé. 55 ans c’est très jeune pour mourir. Inadmissible.

Denis est parti très tôt aussi. Peu de temps après Martine. Ils étaient si fusionnels tout au long de leur vie, qu’il n’a pas réussi à vivre sans elle. Ni de vaincre son cancer de la gorge. Cette merde le terrassait déjà depuis tant d’années qu’il n’a pas réussi à avoir le dernier mot cette fois là. Dramatique.

Sa fille m’a appelé les derniers jours de la vie de son père. Il voulait entendre ma voix. Il ne pouvait plus parler depuis longtemps déjà car sa gorge ouverte béante ne laissait qu’une ouverture succinte lui permettant de respirer. Le tuyau qui lui permettait de continuer à vivre a été peu à peu remplacé par une valve d’un autre temps ayant la même fonction.

Ce jour là, j’avais enfin pris le temps de me poser, ce qui était loin d’être évident pour moi à l’époque.Lui dire qu’il me manquait et que je l’aimais, que j’écoutais souvent les disques qu’il m’avait donné et que l’on se reverrait bientôt.

J’ai menti, il est mort le lendemain.

C’est toujours troublant de se replonger dans sa vie d’avant. Ils faisaient partie des bons moments de cette autre partie d’existence. Il aimait intensément Christian Vander et Magma mais aussi Boby Lapointe et Janis Joplin.

Ils auraient adoré aller à Woodstock mais ont préféré dépenser leur argent dans l’éducation des enfants: respect de l’autre, ouverture d’esprit, intégrité, courage et amour.

Nous étions en 1999-2000 peut être, je ne me souviens plus. J’ai préféré garder en mémoire l’image de leurs yeux. Et leurs attitudes. Nos rires et nos délires insouciants sur l’existence.

Ils m’ont fait connaître le merveilleux village de Tourrette sur Loup. Ses recoins cachés et ses lumières magiques, mais ça, ça doit rester secret.

Alors halloween c’est quoi ? La nuit des morts vivants c’est ça ? Même pas peur !!! Moi je pense au contraire que cette nuit existe juste pour nous rappeler qu’il faut penser à dire sincèrement aux gens qu’on aime qu’on les aime. Tout le temps, vraiment, souvent, longtemps. Mais surtout avant qu’ils ne partent. Et qu’il ne soit trop tard.

Haply I may remember,

And haply may forget.

Christina Rossetti.

https://youtu.be/6c7qxRulTAg

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close