rêve ennui et 6e sens

Elle m’envoie des messages plusieurs fois par jour quelques fois, très courts, succincts mais vraiment motivants. Heureuse de la lire, l’encourager me fait plaisir et m’impacte par la même. Elle n’a aucun filtre, elle est devenue ma lumière.

Il n’aura fallu que quelques mots échangés sur un site spécialisé, pour nous trouver. Si jeune et tellement détruite par la maladie, qu’entendre sa voix rempli d’espoir l’ensemble de nos coeurs torturés.

La région froide dans laquelle elle grandit, ne parviens pas à ombrager son amour de l’Autre. Fille ou garçon sans aucune differenciation, elle aide et elle partage.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Filtre_de_Gabor

Son amour pour son chien, son entrain pour la vie, ses difficultés et ses envies, elle les exprime sans retenues ni mensonge. Son corps s’oppose régulièrement à sa joie mais lui montre violemment son désaccord. L’épilepsie détruit une vie par l’intensité de ces effets. Elle impose de survivre non de vivre. Elle le fait.

Totalement ingérable dans le temps, complètement mortifère sur les nerfs, cette maladie demeure inexplicable. Elle survient sans préavis et immobilise l’ensemble des cellules et des terminaisons nerveuses.

L’amie au prénom d’or, comme une enfant elle porte l’essor. D’une guérison pour elle, pour moi, et dans sa voix fluette et hésitante, renaît chaque jour l’espoir des rires d’antan. Elle impose de rester humble et dans nos discussions, le courage et l’espoir rejaillissent à chaque fin de phrase.

Elle pourrait être un exemple pour tout ceux qui s’enlisent, et demeure une flamme malgré l’aube de ses violences subies. Belle amie qui construit, un espoir pour autrui, mon entrain pour demain. Gabor

Ce n’est pas la vie qui passe vite, c’est nous qui sommes lents à la saisir.

Zidrou. L’indivision

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close