abandon d’artifice

Dans une attente interminable, certaines épreuves se révèlent enfin: inoubliables et hurlantes. Cherchées, puis enfin découvertes, les passions ont sournoisement désaccordé le rythme lourd et saccadé de nos vies.

Les coups portés ont ils démontré la luminosité de notre animalité ? Ou bien les caresses avortées ont elles porté à mal notre humanité ? Trop en dire, ou pas assez ?

Aucunement refoulés, j’estime plutôt que les mots pensés doivent être fougueusement déversés. Au joyeux compteur de ma vie, ils transgressent ce jour nos interdits.

Certaines traces laissées par ta peau sur la mienne ont finies par s’incruster à travers mes chaires. Accordons nous cette part de doute qui, loin de nous excuser, conjure nos défaillances.

Admettons plutôt que nos blessures nous aient construit et nos cicatrices élevés au rang de lutins facétieux. Malencontreusement, nous sommes tombés avant même d’avoir eu le temps de grandir. Vois comme nos cerveaux explosent régulièrement dans un prisme dégradé.

Allant du rose au kaki foncé, tels la vase et l’or étalés sur le lit de nos pensées. Dans une ébullition perpétuelle.

Pourtant, au niveau supérieur, une nouvelle vague de tendresse ivre fait voguer les cœurs. L’insouciance de l’âge, la fougue de l’indépendance peut être. Echafauder d’ubuesques plans de re-colorisation de l’histoire nous guérirait il ?

Trop tard, nous sommes épris. Qui souhaiterait guérir de la maladie d’aimer ?

Des yeux, une attitude, un sourire, des mains, un rien, un ensemble de tout m’à été insufflé par toi ce jour là. Au fameux café du coin de la rue pavée.

Sommes nous devenus plus forts, plus beaux, plus grands, plus complets, plus construits, conscients ….ou avons nous tout abandonné ? Peut-être, désormais, assumons nous nos choix passés à 1000 pour cent ? Nos erreurs à l’identique.

Confirmer nos volontés, tolérer les refus, soumettre nos pensées, qui oserait s’immiscer dans le déroulé de cette nouvelle partie de notre vie ? Personne. Ou bien, interdisons leur de le faire.

Peut être devrions-nous acquérir plus d’expertise dans l’expression de nos sentiments !?

Je pourrais écrire cent mille mots, en réfléchir encore dix mille de plus ou en crier quelques centaines à tue tête mais les principales lettres t’ont déjà été soufflées. Et je recommencerai jusqu’à ma fin. L’aveu non dissimulé. L’Amour né aurait il donc tenu ses promesses ?

De fusion, d’oubli, de pardon, d’abandon, de partage, d’ignorance, d’exaltation, soupirs, silences, des sons, des disparitions, retrouvailles, caresses, de baisers en jouissances, d’abstinence en abstraction, contradictions, des pardons encore et jamais…. combien de mots du dictionnaire peuvent correspondre à mon amour pour toi ? Une quantité innommable. Infinie. La belle.

Je les tairai ou les exprimerai tous, les choisirai minutieusement, les détournerai, leur apposerai des suffixes, leur joindrai des adverbes, des adjectifs, leur accolerai des couleurs, et les unirai à d’improbables extensions.

Mais l’essentiel tient en si peu de lettres finalement. 7

Depuis longtemps, je prends un plaisir suprême à écrire. Pour toi, pour moi, sur nous. Simplement pour essayer de comprendre quelle force extrême nous lie. Et quelle autre me permet de me rapprocher de toi chaque matin, chaque nuit. Chaque instant. Inconsciemment ou volontairement.

Je te devine entre tous, tu me connais comme personne.

Ce ne sont pas mes yeux qui te voient, ou qui t’ont regardé l’autre fois, c’est plutôt mon cœur transformé.

Éveillé, envolé, redessiné, révolté, il a pris une toute autre forme. Malléable à souhait ou à nos désirs, il s’étend et se rétrécit en fonction de la couleur du ciel, de tes surprises et des envies que tu fais naître en moi.

A moins qu’il n’ait vraiment commencé à palpiter le jour de notre premier baisé échangé.

Tu es l’enfant cachée, mon fils, ma sœur, un frère, le père, mon double, l’Autre, un binôme esseulé décalqué avec le mien, un démon découvert, le génie dissimulé dans la lampe. Ma sorcière adorée, la fée de ma voie lactée, le crochet du capitaine tragique. Le royaume ensorcelant d’un paradis visible qu’à nos yeux. La vie, l’enfer, le Babylone secret, mon amour. Toi. L’unique pour moi.

Avec certains êtres, très rares, il faudrait ne pas parler. Il faudrait tout de suite être dans les bras, caresser le visage, les paupières, les joues, les lèvres, les effleurer d’un doigt, lentement d’abord, puis dans un baiser, passionnément. S’embrasser. S’éteindre. Les mots sont inutiles. Les mots viendraient plus tard confirmer ce que les corps ont su dès les premiers instants.

Laurence Tardieu.

Un temps fou

Rob Moses Photography

This Camera Life

Handicap Action -le blog

Mon handicap n'est pas une excuse!

Ma beauté chimique

Quand la beauté se mêle à la chimie ...

Tous mes pas perdus...

Écrire mais pas sur des rails. Écrire mais pas que...

Stopmanipulation

Vous pouvez sortir de l'emprise des manipulateurs....

saania2806.wordpress.com/

Philosophy is all about being curious, asking basic questions. And it can be fun!

.:Vienna BliBlaBlub:.

fleeting glimpse of this in that, vienna, austria - europe

Parallèles Potentiels & Urbanités

Inspirations voyageuses, urbaines, artistiques, oubli de soi, transcendance : vaste programme !

Physique chimie facile

Apprendre les sciences , ne suffit pas de connaitre des connaissances , mais connaitre les méthodes et les valeurs qui nous permettre d approprier les sciences et de les appliquer l ce site contient des leçons des exercices et des devoirs d'un genre nouveau pour les élèves du cycle qualifiant marocain , pour les aider à réussir leurs scolarités dans les meilleurs conditions. Le site comprend aussi un blog riche en articles pour approfondir la connaissane général des apprenants, en psychologie , la culture scientifique . sport et éfucation, santé , mode , chimie, physique, math , cuisine , les jus et les boissons, environement, animaux, . . . ,pour consulter ses sujets , aller vers le bas de la page et chisisser la catégorie qui vous convient

GreyStone Cottage Location Gite Lioran Laveissière Cantal Auvergne-Rhône-Alpes France

GreyStone Cottage, une authentique maison auvergnate au pied du plus grand volcan d'Europe, pour un week-end au ski au Lioran ou des vacances en randonnée sur le GR® 400 vers le Puy Mary, grand site national.

l'espace littéraire de La Page et la chambre

Les ateliers d'écriture - Nîmes

A travers une passoire

Voir la vie à travers la sclérose en plaques

O MAX NAT' !

"Bien être en tout genre"... Être beau et bien dans ses pompes naturellement !

Mes petits loisirs

Couture, tricot, lecture, écologie, voyages virtuels...

C.N.P.E.R.T.

Centre National de Prévention, d Etudes et de Recherches en Toxicomanies

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close