road trip et bilboquet

Les fleurs sont presque toutes sorties. Les premiers résultats d’examens sont plus que corrects. Et la chaleur commence à se faire ressentir dès les premières heures du matin. La pression s’accentue au niveau de la jambe et le bras garde juste assez de flexibilité pour taper sur le clavier. Le maintien d’un stylo aurait été inenvisageable aujourd’hui.

La nuit a été très agitée, mille sons étranges, mille degrés celsius, mille nuances d’orange, de noirs et de troubles mélangés. L’ impression flagrante de manifestations extra sensorielles.

Subtils et virtuels. Les rêves eux, demeurent réels. S’enfuir encore plus au sud. L’Espagne, le Portugal leurs châteaux, l’aridité de leur terre, l’ambre des chaires . La douceur de leur cuisine, la profondeur et la rondeur de leurs vins. Le manque d’air et, paradoxalement, l’océan glacé.

Ils s’était cumulé cette année là, plus d’intensité de bronzage que tout ceux cumulés durant le reste de ma vie. L’Alhambra de Grenade et l’Alcazar à Séville, leurs fontaines et leurs jardins, le rococo de certaines couleurs et l’étouffante chaleur. Oublié.

Presque tout oublié. Sauf la grève des éboueurs de Madrid cette année là. La putréfaction de certaines rues centrales et l’accumulation d’ordures ménagères jonchant le sol par une température avoisinant les 45 degrés. Et une photo. La seule photo cadrée dans l’intemporalité du temps, cachée. 6/8 ans. L’image d’une vie devant soi.

Nous étions remonté par Faro après avoir traversé les routes désertiques de la péninsule ibérique. Je me souviens d’une malheureuse station service perdue là. Comme dans les films qui ont l’Arizona en trame de fond.

40 ans après, que reste t-il ? Hormis ce souvenir là ? On pouvait encore s’allonger de tout son long sur la banquette arrière de la voiture des parents. Pas d’autre musique que celle de l’autoradio. Je crois que c’est là que j’ai commencé à rêver. Des heures durant, juste en regardant les paysages défiler sous mes yeux.

De voyages, des différences d’horizon, d’air et de couleurs. D’entêtantes odeurs ou de parfums fugaces. Le bruit des roues embrassant la route délabrée, sèche et dans une sempiternelle constance. Ce son résonne encore dans ma tête. L’IRM me le rappelle systématiquement.

Des voitures électriques pour demain !?! Sacrilège. Où sont passés les rouages des belles mécaniques ? Le cambouis, l’huile et la monstruosité du moteur ? Dépassés ? Sommes nous compatibles avec cette époque ? La nouvelle, celle de nos enfants. Elle semble tellement superficielle. Qu’en feront ils eux ?

Débarrassée de tous les vinyls et de la vieille platine familiale il y a de cela quelques années, le nouveau livre commençait à s’écrire ce jour là. Collision de génération, ou transmission de valeurs . Étrange uppercut d’un fils à sa mère. Dévalant les pentes tracées pour lui. Il en balisera de nouvelles pour ses enfants, peut-être, après.

La mémoire a mis de côté presque tous les mauvais souvenirs de cet âge là. Ne reste que les plus colorés. Un peu déteinds. Sûrement démodés. Que reecririons-nous de cette vie passée ? garderions nous l’intégralité de l’histoire ? Gommerions nous les mauvais moments ? Tout ? Ou presque rien ?

Des rêves de départ m’envahissent. Le sien, le mien, le tien. Alors même que le refus de mouvement s’impose aux sens. L’incroyable fusion des absences se confronte avec la continuité des présences. Étrange. Assourdissant. Grisant.

Mille voyages somptueux a l’autre bout du monde, des robes de princesse et des cascades de fleurs dans chacune des pièces de la maison en haut du chemin. Avec l’âge on revoit ces objectifs, ses envies. Une ferme perdue entourée animaux plutôt. Un jardin et un potager parfaitement ensoleillé.

Les amis veillent. De plus malades que moi encore. Tout est toujours question d’appréciation. Ou d’interprétation. La loi de la relativité. Ils ont encore plus de bonheur à partager, que les personnes en bonne santé.

Toujours une image, un mot doux, un clin d’œil ou un sourire à transmettre. Ils me font rire. Une amie épileptique aux histoires exaltantes, un gentil punk diabétique frappant toujours timidement à la porte avant d’entrer. Des poètes fous transformés en ombres gracieuses. Une copine qui ramène des sucreries crémeuses et le soleil qui incendie la terrasse. Merci.

Je vous respire. Le souffle est apaisé et la main plus assurée d’avoir pu accoucher de quelques pensées. Au départ ce devait être le partage de l’ image du port au sud du Portugal. Où l’on grille du poisson et des sardines jusqu’à la nuit tombée. La musique dans la rue rafraîchi les pensées. À moins qu’elle ne réchauffe les cœurs. Quelle distance vais-je pouvoir parcourir demain ? À moins que je ne me pose simplement sur la petite place ombragée à l’entrée du village. Vont-ils se souvenir ? On ne réécrit pas l’histoire, on en recrée simplement une nouvelle.

 »il y a une admirable énergie dans l’obstination de la douceur ».

Platon.

Intel blog

Blog d'art et d'information de Julien Coué. Présentation de croquis et de nouvelles oeuvres par leurs concepteurs.

Rob Moses Photography

This Camera Life

Handicap Action -le blog

Mon handicap n'est pas une excuse!

Ma beauté chimique

Quand la beauté se mêle à la chimie ...

Tous mes pas perdus...

Écrire mais pas sur des rails. Écrire mais pas que...

Stopmanipulation

Vous pouvez sortir de l'emprise des manipulateurs....

saania2806.wordpress.com/

Philosophy is all about being curious, asking basic questions. And it can be fun!

.:Vienna BliBlaBlub:.

fleeting glimpse of this in that, vienna, austria - europe

Parallèles Potentiels & Urbanités

Inspirations voyageuses, urbaines, artistiques, oubli de soi, transcendance : vaste programme !

Physique chimie facile

Apprendre les sciences , ne suffit pas de connaitre des connaissances , mais connaitre les méthodes et les valeurs qui nous permettre d approprier les sciences et de les appliquer l ce site contient des leçons des exercices et des devoirs d'un genre nouveau pour les élèves du cycle qualifiant marocain , pour les aider à réussir leurs scolarités dans les meilleurs conditions. Le site comprend aussi un blog riche en articles pour approfondir la connaissane général des apprenants, en psychologie , la culture scientifique . sport et éfucation, santé , mode , chimie, physique, math , cuisine , les jus et les boissons, environement, animaux, . . . ,pour consulter ses sujets , aller vers le bas de la page et chisisser la catégorie qui vous convient

GreyStone Cottage Location Gite Lioran Laveissière Cantal Auvergne-Rhône-Alpes France

GreyStone Cottage, une authentique maison auvergnate au pied du plus grand volcan d'Europe, pour un week-end au ski au Lioran ou des vacances en randonnée sur le GR® 400 vers le Puy Mary, grand site national.

l'espace littéraire de La Page et la chambre

Les ateliers d'écriture - Nîmes

A travers une passoire

Voir la vie à travers la sclérose en plaques

O MAX NAT' !

"Bien être en tout genre"... Être beau et bien dans ses pompes naturellement !

Mes petits loisirs

Couture, tricot, lecture, écologie, voyages virtuels...

C.N.P.E.R.T.

Centre National de Prévention, d Etudes et de Recherches en Toxicomanies

Musicothérapie Médiadoc

Veille média et ressources documentaires sur la musicothérapie

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close