parjures contemplations

Un mot plus qu’une photo. Écrit, il ouvre l’esprit, regardée, elle exprime l’idée. Fixe et immobile. Il soulage autant qu’elle interroge.

Rassemblés ils soulignent, alors qu’elles digressent. Mais quelle ivresse de lier les deux.

Dans l’effervescence du choix des lettres ou celui de l’interrogation d’angle de vue, ils s’affrontent perpétuellement.

Cent mille pieds de vigne ouvraient ma route ce jour-là. De part et d’autre de la voie goudronnée, les rangées vert émeraude se confrontaient au pastel du ciel d’été naissant à peine. Les virages demeuraient serrés mais le nom des villes résonnait tant, qu’ils en devenaient époustouflants.

Comme ceux lus dans les livres d’enfants, ils emmenaient chevaucher au royaume des cieux. Ma jambe vibrant encore des tensions de la veille, elle effectuait néanmoins son rôle moteur minimum d’inférieur droit. Semi pétrifié, tout le bas de mon corps restait porté par les images du paysage merveilleux qui défilait devant mes yeux.

À l’entrée du village, les rues ocres étaient partiellement ombragées par les maisons du même ton. Et la douceur des pierres d’antan donnait à celles-ci une constance effrayante.

Les vivaces mauves aux devantures et le rouge vif des coquelicots des rigoles, apportaient à ce village un semblant de réalité subjective. À l’aller, l’église monstrueuse du centre ville m’interloqua. Ronde et joufflue, elle imposait par sa présence centrale.

Elle avait dû abriter mille robes blanches, mille costumes et mille bagues d’argent poli. Témoin des baptêmes de milliers d’enfants, elle semblait dégouliner d’histoires secrètes merveilleuses. J’ai pensé m’arrêter prendre une photo.

Montrer le paradis et regarder glisser le temps. Mais la route était longue. J’ai continué. Mon rdv attendait. Trop précieux, l’instant ne pouvait être partagé. J’ai regardé furtivement le côté passager, pour penser à ces histoires déplacées. Incongrues.

Arrivée là, j’ai adoré imaginer l’attente partagée. Je me souviendrai toujours des yeux éberlués mais rieurs, brillants. Troublés. Les masques imposés depuis, n’ayant jamais été un obstacle, j’ai fantasmé depuis le début sur nos baisers échangés.

Tant de kilomètres parcourus, tant de mots tus, tant d’ivresse melées, pour enfin retrouver le goût des plaisirs défaits. Ou des rêves colorés. Dans le jardin en contrebas, l’eau ruisselant m’a fait sourire. La jambe boitant de nouveau mais les bras serrant toujours si tendrement, j’écoute l’instant.

Le dernier baiser attend déjà le prochain. Bientôt l’été, il faut rentrer. Sur le chemin du retour, la route paraît plus claire. Les vivaces mauves s’accrochent toujours aux devantures des maisons fermées. Et la grosse église accueille à cette heure des robes plus noires. Un corbillard.

Les mots et les photos. Les uns s’envolent, les autres consolent. Les douleurs du corps ont laissés place à celles du cœur. À moins que ce ne soit l’inverse. Dans ce voyage émerveillé, même à cloche pied je franchis l’extrême limite de l’impossible. Les jambes coupées enjambent les haies et les mains douces demeurent des fées.

Normality is a paved road: It’s confortable to walk but no flowers grow.

Vincent van Gogh

Rob Moses Photography

This Camera Life

Handicap Action -le blog

Mon handicap n'est pas une excuse!

Ma beauté chimique

Quand la beauté se mêle à la chimie ...

Tous mes pas perdus...

Écrire mais pas sur des rails. Écrire mais pas que...

Stopmanipulation

Vous pouvez sortir de l'emprise des manipulateurs....

saania2806.wordpress.com/

Philosophy is all about being curious, asking basic questions. And it can be fun!

.:Vienna BliBlaBlub:.

fleeting glimpse of this in that, vienna, austria - europe

Parallèles Potentiels & Urbanités

Inspirations voyageuses, urbaines, artistiques, oubli de soi, transcendance : vaste programme !

Physique chimie facile

Apprendre les sciences , ne suffit pas de connaitre des connaissances , mais connaitre les méthodes et les valeurs qui nous permettre d approprier les sciences et de les appliquer l ce site contient des leçons des exercices et des devoirs d'un genre nouveau pour les élèves du cycle qualifiant marocain , pour les aider à réussir leurs scolarités dans les meilleurs conditions. Le site comprend aussi un blog riche en articles pour approfondir la connaissane général des apprenants, en psychologie , la culture scientifique . sport et éfucation, santé , mode , chimie, physique, math , cuisine , les jus et les boissons, environement, animaux, . . . ,pour consulter ses sujets , aller vers le bas de la page et chisisser la catégorie qui vous convient

GreyStone Cottage Location Gite Lioran Laveissière Cantal Auvergne-Rhône-Alpes France

GreyStone Cottage, une authentique maison auvergnate au pied du plus grand volcan d'Europe, pour un week-end au ski au Lioran ou des vacances en randonnée sur le GR® 400 vers le Puy Mary, grand site national.

l'espace littéraire de La Page et la chambre

Les ateliers d'écriture - Nîmes

A travers une passoire

Voir la vie à travers la sclérose en plaques

O MAX NAT' !

"Bien être en tout genre"... Être beau et bien dans ses pompes naturellement !

Mes petits loisirs

Couture, tricot, lecture, écologie, voyages virtuels...

C.N.P.E.R.T.

Centre National de Prévention, d Etudes et de Recherches en Toxicomanies

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close