sauvages et majestueux

Aucune musique ne se joue tant que la première note n’est pas écrite sur la partition qui la guide. Rien ne commence vraiment non plus, tant que la première pierre n’est pas posée. À l’édifice qui constitue l’habitat, il faudra en superposer des centaines . Démolir la maison ainsi bâtie, puis recommencer. Et encore et encore jusqu’à la découverte du bonheur recherché, absolu? Si ce n’était pas celui là, peut être qu’ailleurs il irradie. Qui sait ?

Lorsqu’ il apparaît la première fois, personne ne sait le reconnaître, on passe négligemment à côté de celui-ci. Mais comme il n’a pas l’attitude qu’on imaginait, on n’y porte guère attention. Ni vraiment beau, pas assez grand ou trop, encore moins fortuné ni même éclatant, et pourtant. Passant des jours et des jours devant les portes ou dans les rues, rencontrant mille personnes et plus, dans de multiples environnements, le soleil qui se lève grâce à lui, n’éblouissait même pas de la ferveur imaginée. Avant. C’est d’ailleurs pour ces raisons, incompréhensibles au départ, qu’il nous intéresse.

S’apercevoir que le bonheur peut prendre toutes les formes possibles, toutes les couleurs imaginables, devient finalement fou. Car il est dans les fleurs qui sortent des arbres rabougris par l’hiver, il est l’oisillon affamé qui vient de naître et qui crie parce qu’il n’est pas le seul à devoir être nourri dans le nid, il est la gouache crémeuse du tableau barbouillé, la chantilly du gâteau d’anniversaire à partager, le rire de l’enfant polisson, le souffle des amoureux cachés, transis.

Le bonheur se construit, il ne se regarde pas, il est actif et déplace tous les a priori. C’est une notion contestable en elle même, mais la valeur sûre d’une plénitude infinie.

La folie qu’il engendre alors, n’est plus l’unique représentation d’un individu victime de structures sociales auxquelles il appartient. Mais plus des croisées de chemins malheureux dans de mauvaises directions, avec les mauvaises personnes. De la folie nait le désordre et la rupture. Le monde et la société ne la reconnaissent pas, ne l’écoutent pas. Au même titre qu’elle souhaite elle même se soustraire à eux.

En ce sens, il est bien -après tout- que l’on s’évertue à vouloir s’échapper de cette norme. Sortir des cases, bruler les étapes, sauter à pieds joints, ne s’imposer aucune limite. Fatiguant mais jubilatoire. Préférant largement attendre d’être mort pour dormir, commencer à se montrer magistral face au pépiement des oiseaux, ravi l’âme. C’est incontestable.

https://www.dictionnaire-medical.fr/definitions/785-folie/

Je me suis aperçue que l’insouciance de la jeunesse m’avait rendue aveugle, et que l’âge avait fini par illuminer mes pensées. Même handicapée. LOL. Les rides -si profondes qu’ elles aient creusées les visages- dévastent les certitudes. Croire, tester, essayer, envisager, devient fabuleux lorsque l’on n’a rien à perdre.

Et si l’on était capable, dorénavant, d’effectuer des actes, jusqu’alors inenvisageables ? Du plus simple au plus fou justement, cela fonctionnerait-il ? Conduire la nuit, était une épreuve impossible et plutôt contraignante, pour moi. Mais le simple fait d’avoir pu admirer les étoiles sortir au fur et à mesure des kilomètres parcourus, a été fascinant. Troublant plus qu’angoissant l’autoroute en pleine nuit noire. Mais tellement salvateur. J’aurai peut être même pu, monter plus au nord voir mon joyeux complice. Une autre fois.

Définitivement engluée dans cette quête perpétuelle, je m’étonnais souvent de la simplicité du rythme vital. Cela en devenait époustouflant. Simple et si évident, comment pourrait on désirer un bonheur plus grand que celui que nous côtoyons déjà régulièrement ? Je ne l’ai jamais souhaité Absolu, juste doux et bienveillant, rassurant . C’est bien déjà.

Accueillir avec surprise les signes du destin et écouter son cœur prendre enfin tout son sens. N’était il pas mort celui là ? Lui, qui, pendant longtemps, se contentait d’assurer les fonctions vitales qui lui avaient été attribuées au départ ? Se contracter, pomper, propulser. À s’y tromper ou blasés, l’habitude des gestes effectués induit souvent en erreur. Lorsque les paupières restent toujours (mi) closes, seul un léger pourcentage de couleurs et d’images arrivent à traverser le champ de vision dans ces cas là.

https://www.chuv.ch/fr/cardiologie/car-home/patients-et-famille/fonctionnement-du-coeur#:~:text=Le%20c%C5%93ur%20fonctionne%20comme%20une,8’000%20litres%20de%20sang.

C’est pour ces raisons que j’ai adoré voyager: changer d’espace permets d’apprendre à entendre d’autres sons, les apprécier, vouloir encore les réécouter, allant même jusqu’à les attendre avec ferveur et enthousiasme; où qu’ils soient et venant de n’importe quel instrument. Les recueillir avec une joie profonde non dissimulée. Puis les partager et les transmettre.

Encore une femme abandonnée ce matin: un mari lâche et déserteur. Comment ne pas avoir de mépris pour ces dégonflés qui osent sans vergogne abandonner ces femmes dynamitées par la vie ?

Leur montrer qu’elles sont leur seul espoir et que le combat quotidien est devenu nécessaire, encourage mon travail personnel. Mes yeux piquent et ma jambe ne se mobilise qu’après de réels efforts musculaires; mais je me sens plus vivante que la majeure partie des gens que je rencontre.

Geignant, râlant, grognant, mais n’ayant – ceci dit- aucun courage pour protester haut et fort. Oups. Trop perfectionniste peut être. Sans illusion néanmoins. Travailler avec les outils que l’on a entre les mains, permets de polir, raboter, coller. Regardons nos amis les singes, les fourmis, les oiseaux. Toujours dans l’esthétique et le ravissement de l’acte effectué par eux même. Sauvages et majestueux. Le travail abouti conforte dans le cheminement, à méditer.

Depuis toujours, l’excellence m’étant insupportable, les cannes me sont devenues indispensables. Pas les cannes ou les béquilles orthopédiques, non. Celles qui soutiennent vos actes de réflexion. Celles qui guident vos axes de méditation. Et qui orientent vos projets.

Crier, hurler, revendiquer, rassembler, écrire, parler, accompagner, diffuser (j’en ai plein d’autres…), mais jamais plus d’avilissement. Je l’ai déjà écrit ça, je me répète. Regardez plutôt les kilomètres parcourus, les douleurs supportées, les blessures acceptées, le nombre de piqûres subies. Personne de votre entourage n’aurait été capable d’endurer, ne serait-ce, qu’une once de votre supplice. Respect ! et chapeau bas pour les efforts et la persévérance. Vos trainings, vos balades, vos multiples séances de kiné, vos longueurs de brasse ou vos interminables sessions de fitness. J’admire. C’était la journée du compliment lundi. Alors si personne ne vous en a fait, recevez tous les miens, parce qu’en plus de tout ça, vous êtes joli(e)s et votre sourire m’éclaire.

Quant à moi, les 2 projets sont nés cette semaine. Sans césarienne, l’accouchement s’est montré long et compliqué, mais j’avais déjà eu vent de la gestion de la douleur par ailleurs. Alors , c’est passé tranquille. Préparée, le tout est de bien être entourée et travailler avec une équipe de choc. Merci et encore merci.

 »les transversaux et la guérison »

Des statisticiens chercheurs se sont posé cette question:  »mais qu’est ce qui provoque la guérison, oui, quelle démarche améliore le mieux? »: l’allopathie, l’homéopathie, la kinésiologie, la chocolathérapie, la psychanalyse, freudienne, lacanienne ou jungienne, la thérapie généalogique, transgénérationnelle ou psychogénique ?

Au final d’une large étude, la sentence est tombée: la thérapie la meilleure, la plus efficace, la plus durable, la plus profonde….la première de toutes catégories c’est: la relation. La qualité de la relation. Relation entre patient et thérapeute, relation qui permet une autre relation, celle qui est entre conscient et inconscient, entre problème et ressource, entre passé et futur »

Christian Flèche Décodage biologique.

Je ne sais où va mon chemin, mais je marche mieux quand ma main serre la tienne ».

Alfred de Musset (1810-1857)

Rob Moses Photography

This Camera Life

Handicap Action -le blog

Mon handicap n'est pas une excuse!

Ma beauté chimique

Quand la beauté se mêle à la chimie ...

Tous mes pas perdus...

Écrire mais pas sur des rails. Écrire mais pas que...

Stopmanipulation

Vous pouvez sortir de l'emprise des manipulateurs....

saania2806.wordpress.com/

Philosophy is all about being curious, asking basic questions. And it can be fun!

.:Vienna BliBlaBlub:.

fleeting glimpse of this in that, vienna, austria - europe

Parallèles Potentiels & Urbanités

Inspirations voyageuses, urbaines, artistiques, oubli de soi, transcendance : vaste programme !

Physique chimie facile

Apprendre les sciences , ne suffit pas de connaitre des connaissances , mais connaitre les méthodes et les valeurs qui nous permettre d approprier les sciences et de les appliquer l ce site contient des leçons des exercices et des devoirs d'un genre nouveau pour les élèves du cycle qualifiant marocain , pour les aider à réussir leurs scolarités dans les meilleurs conditions. Le site comprend aussi un blog riche en articles pour approfondir la connaissane général des apprenants, en psychologie , la culture scientifique . sport et éfucation, santé , mode , chimie, physique, math , cuisine , les jus et les boissons, environement, animaux, . . . ,pour consulter ses sujets , aller vers le bas de la page et chisisser la catégorie qui vous convient

GreyStone Cottage Location Gite Lioran Laveissière Cantal Auvergne-Rhône-Alpes France

GreyStone Cottage, une authentique maison auvergnate au pied du plus grand volcan d'Europe, pour un week-end au ski au Lioran ou des vacances en randonnée sur le GR® 400 vers le Puy Mary, grand site national.

l'espace littéraire de La Page et la chambre

Les ateliers d'écriture - Nîmes

A travers une passoire

Voir la vie à travers la sclérose en plaques

O MAX NAT' !

"Bien être en tout genre"... Être beau et bien dans ses pompes naturellement !

Mes petits loisirs

Couture, tricot, lecture, écologie, voyages virtuels...

C.N.P.E.R.T.

Centre National de Prévention, d Etudes et de Recherches en Toxicomanies

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close