5

L’heure -récurrente- de l’accouchement, j’en ris. Doux, simple et violent à la fois. Garder l’idée, surtout ne pas se disperser. Déverser sans saigner. Elle a pris la main, tient l’as dans l’autre, il faut la satisfaire.

Devenir sa propre priorité. Réellement désappointée que ceux que l’on aime s’évertuent à vouloir vous faire tomber dans le gouffre. Est ce une épreuve ou un simple constat ? J’écoute mon cœur pendant qu’ils fusillent leur âme. S’évertuant à avancer dans une impasse qui semble leur faire face depuis une éternité.

Le bras maintenant foudroyé, la jambe sous pression -depuis hier- perpétuelle, imaginer le flux de sang, bouillonnant constamment, m’altère de plus en plus. Flux dense et quasi opaque, cette rivière d’albumine semble gouverner chacune des actions envisageables. Telle une toxine incandescente, elle flamboie cependant.
L’autoroute de la vie. Pourquoi ne pas le voir comme ça ? Un handicap qui m’aurait donc appris à ancrer mes pieds dans la terre. Recroqueviller chacun de ses orteils à même le sol. Fabuleuse sensation de vie. Apprendre à faire corps avec elle, telle une ventouse happée par un axe rigide. L’aimant non altéré collé à son pôle opposé.

On désire toujours ce que l’on n’a pas, osant même accepter l’idée, si cela demeure  vain. Il s’avère qu’en matière d’objectivité je préfère me placer là. Sachant que beaucoup la prenne pour un défaut, je l’accepte plutôt comme un cadeau. L’envie. Loin d’encenser le vice dépeint par la religion, comme l’un des 7 péchés capitaux, je la régénère scrupuleusement, constamment. Elle me permet d’avancer et de voir plus loin. Au-delà de l’horizon tracé. Sinon quoi ?

L’autoportrait aux sept doigts, Marc CHAGALL, 1912/1913

Car l’empathie n’existe pas. Elle est une illusion de placement, et paraît déplacée dans l’instant. Justement. Qu’est ce qui permettrait de juger l’autre ? Réel malheur de notre génération, élevée, forgée dans le paraître. Au détriment du devenir. Être. Vivre pour soi et non pas pour les autres. Mais avec eux. L’ensemble et l’individualité n’étant pas contradictoires.

Les extrémités deviennent glacées, mais le tronc reste plein. Le cœur bat sans obsolescence aucune. Il suffit juste de lui laisser la place de vibrer. Lorsque l’on s’aperçoit, à la conduite, que le pied a passé le cap du moignon,  se féliciter des apprentissages, en naviguant à vue.




J’exploite alors doucement, le contact quasi virtuel de l’accélérateur avec une basket devenue ressource de combat. Moyen. Mais efficace. Sans masque, accepter honnêtement de se regarder sans aversion, du côté du miroir qui ne ment pas. Avant tout pour soi. C’est moi.

Les derniers seront les premiers.

Souvent trop cartésien, mon esprit préfère rêver plus loin. Au grand regret d’avoir à devoir  s’effondrer dans l’orgueil et la solitude. Ce ne serait pas moi. Juste afin d’éviter de se contenter d’un être qui ne me ressemblerait guère. Juste un autre cherchant à lui ressembler.

Se libérer alors de l’emprise du futile, juste pour convenir de l’évidence du nécessaire. Il est tard, ou tôt maintenant, encore une fois. D’un battement d’aile s’envoler. Il faudra que je te parle des nuages.

Observe comme ils semblent si doux et si abordables pendant l’envolée que tu entames. Une fois là haut, tu auras tout le loisir  de te décharger des poids qui pèsent sur ton cœur. Les doutes et l’abstinence. Environnement familial, professionnel, amical, sociétal, se débarrasser de ces poids, les uns après les autres, permet d’alléger le nuage, et -à fortiori- l’âme.

Une fois que celui-ci aura repris sa forme originelle (vapeur et gouttelettes d’eau), il  t’emmènera n’importe où. Allégés simultanément, l’extase ultime sera alors de n’avoir à loisir que d’embarquer les éléments qui te procureront joie et plaisir. Sucre et couleur. Notes et mots. A chacun les siens.
Un peu dans le principe des graines plantées pour le jardin.

L’Eden. Question de choix et de persistance. Encore la bienveillance. Pour autrui. Pour toi. C’est cela aussi le lâcher prise. Chacun sa voix. Apprendre à s’aimer soi-même avant de pouvoir espérer aimer l’autre. Bien. Vraiment. La route n’est pas si longue lorsque l’on marche droit. Même en titubant.

Entre guerre et paix. Chagall

Rob Moses Photography

This Camera Life

Handicap Action -le blog

Mon handicap n'est pas une excuse!

Ma beauté chimique

Quand la beauté se mêle à la chimie ...

Tous mes pas perdus...

Écrire mais pas sur des rails. Écrire mais pas que...

Stopmanipulation

Vous pouvez sortir de l'emprise des manipulateurs....

saania2806.wordpress.com/

Philosophy is all about being curious, asking basic questions. And it can be fun!

.:Vienna BliBlaBlub:.

fleeting glimpse of this in that, vienna, austria - europe

Parallèles Potentiels & Urbanités

Inspirations voyageuses, urbaines, artistiques, oubli de soi, transcendance : vaste programme !

Physique chimie facile

Apprendre les sciences , ne suffit pas de connaitre des connaissances , mais connaitre les méthodes et les valeurs qui nous permettre d approprier les sciences et de les appliquer l ce site contient des leçons des exercices et des devoirs d'un genre nouveau pour les élèves du cycle qualifiant marocain , pour les aider à réussir leurs scolarités dans les meilleurs conditions. Le site comprend aussi un blog riche en articles pour approfondir la connaissane général des apprenants, en psychologie , la culture scientifique . sport et éfucation, santé , mode , chimie, physique, math , cuisine , les jus et les boissons, environement, animaux, . . . ,pour consulter ses sujets , aller vers le bas de la page et chisisser la catégorie qui vous convient

GreyStone Cottage Location Gite Lioran Laveissière Cantal Auvergne-Rhône-Alpes France

GreyStone Cottage, une authentique maison auvergnate au pied du plus grand volcan d'Europe, pour un week-end au ski au Lioran ou des vacances en randonnée sur le GR® 400 vers le Puy Mary, grand site national.

l'espace littéraire de La Page et la chambre

Les ateliers d'écriture - Nîmes

A travers une passoire

Voir la vie à travers la sclérose en plaques

O MAX NAT' !

"Bien être en tout genre"... Être beau et bien dans ses pompes naturellement !

Mes petits loisirs

Couture, tricot, lecture, écologie, voyages virtuels...

C.N.P.E.R.T.

Centre National de Prévention, d Etudes et de Recherches en Toxicomanies

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close