synchro

À l’heure où certains se demandent s’ils auront l’autorisation, donnée de haut lieu, de passer leurs prochaines vacances à faire du ski; d’autres se posent encore la question de savoir s’ils pourront fêter Noël. Vraiment triste ces histoires de valeur. Les hommes sont si élémentaires que ce manque de maturité en devient indécent. Jouer à la guerre dans le seul but de voir ses petits soldats de battre est affligeant.

Recherchant obstinément à se repaître de pouvoir, beaucoup ont oubliés de vivre. Aimer trop existe t’il ? Est-il possible ? Envisageable seulement ? Violent, réconfortant. Pour soi ou pour l’autre ?

Comme souvent, quelques adjectifs qualificatifs surgissent à point nommé. Sournois, menteurs, lâches, naïfs, condescendants, immatures ou prévisibles. Sont ils. La liste est longue, malheureusement extensible.

Mais celui qui t’accompagne ose te supporter. Et t’écouter. Horizons immatériels. Frêle lumière d’hiver. Douce pénombre éclairée. Brillant handicap.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close