couper le cordon

Souvent, après avoir vécu, et subit, tant d’échecs et de malversations, on a -j’ai- tendance à se méfier d’autrui. Vouloir le ranger dans l’un des moules du mensonge et de la malhonnêteté qui semble le caractériser.

Hier, une nouvelle fois, on m’a rappelé qu’il est important de lâcher prise. Un individu est unique et celui là ne ressemble qu’à lui même et à aucun autre en particulier. Il est important, et on ne peut malheureusement pas refaire son histoire, de se souvenir. Aussi paradoxal soit il, lorsque l’on vous impose d’oublier, vous devez ne garder que l’image du choix. Toujours se souvenir d’oublier…..Classer votre vie dans les petits tiroirs de votre cerveau, et n’ouvrir plus que ceux laissant passer les rayons du soleil. Oublier le passé pour changer l’avenir, ou plutôt toujours garder le passé en tête afin de ne pas refaire les mêmes erreurs. Chaque individu est unique, cela m’a appris à ouvrir les yeux avec un autre angle. Écouter plutôt qu’entendre. Mais entendre en philosophie englobe tellement plus, alors comment faire ?  Aiguiser ses sens et démultiplier ses émotions. À mon âge et avec mon handicap, je me suis sentie devenir intouchable. Encore un exemple de la complexité de la race humaine.  »ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort » merci Mr Nietzsche. C’est aussi pour ça que ma SEP est mon amie. L’ambivalence de l’être.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close