j+7

C’est aujourd’hui que je passe à 2 gélules par jour. 1 le matin, 1 le midi. Je me sens molle et fatiguée, encore. Par contre, j’ai fait de réels progrès en sport: passage au stade intermédiaire en Pilate et j’ai augmenté la puissance du vélo à 9 pendant 15 minutes. Remarque, c’est peut être pour ça aussi que je sens fatiguée.

J’oscille souvent entre 2 états opposés: super forte d’en être arrivée là, super nulle de ne pas arriver à être mieux. J’ai lu le livre de Marc Aurèle que l’on m’a conseillé (Ibonobo), j’accepte entièrement l’état qui est le mien. Mais je reste obtue sur l’incapacité à pouvoir en faire plus, mieux. Seule, je l’accepte, mais le troupeau nous pousse systématiquement vers le plus. Trop. J’en reviens à parler des cercles et des spirales, être happée par la société. Tout mettre en oeuvre pour y échapper. J’ai souvent l’image des troupeaux de moutons qui sont guidés par les chiens , tous dans le rang. A la bonne cadence, et au bon rythme. Sinon……Moi je ne suis jamais restée dans le rang, depuis toute petite déjà, être comme les autres me dérange. Finalement, revendiquer mon handicap pose cette assise qui me représente, certainement inscrite dans les gènes auparavant. Ai je le droit de dire que j’en suis fière ? Je le prends. Le handicap m’a tellement changé, en mieux, foncièrement bienveillante envers autrui, je ne supporte pas la méchanceté gratuite, l’ignorance, et la soumission. La bêtise humaine m’effraie un peu plus chaque jour, et je comprends mieux maintenant pourquoi les personnes souffrant de handicap se retrouvent seules, isolées. Ils ont certainement atteint cette sagesse rare et précieuse que tout le monde recherche. Arrivant même à sortir de leur corps et dominer les autres sans aucune prétention. S’externaliser du système et se recentrer sur son être profond. Moi avant les autres.

Alors, certes, psychologiquement, les gens ne comprennent pas pourquoi tu demeures heureux de vivre et tu souris dès que possible alors que tu souffres de handicap . Mais qu’est ce qui est le plus important ? Le bonheur je crois . Ton bonheur, peu importe ce que souhaitent les autres et ce que l’on voudrait faire de toi. Si ça ne te conviens pas, si ce n’est pas bon pour toi, il ne faut pas le faire. Restons libres de nos actes, restons libre de nos pensées. Sortons de la matrice (-;

2 réflexions sur « j+7 »

  1. Oh oui, sortons du système!
    Je me dis que ne pas arriver à faire plus comme d autres, finalement c est avoir l opportunité de rejoindre les autres (les laissés pour contre de la société). Perso c est là que mon coeur est le plus ouvert dans la réalité des limites, des souffrances qu on a en commun. Il y a quelque chose de tellement vrai, mis à nu. J adore cette authenticité qui nous relie les uns aux autres.
    Tout le meilleur avec ce nouveau soutien-traitement.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est tout un honneur de pouvoir se différencier en ce sens et se relier finalement sur une vue commune. Merci 😊

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close