eaux vives !!!

Quand on est atteint de sclérose en plaques, le plus difficile est, en plus de la fatigue, la gestion de la douleur. Infime en temps normal, elle s’impose à vous comme un couperet. À partir de quand ? C’est indéfinissable et impromptu. Par exemple, aujourd’hui, je suis montée en montagne en voiture….. entre la gestion du vertige et l’angoisse du vide, enchaîner une vingtaine de virages au milieu de paysages éblouissants, m’a réconcilier avec ma capacité à prendre du recul. Mais, maintenant, je suis une devenue une ombre de moi même. Vidée, mais lourde du poids de l’effort. Aveuglée par tant de merveilles que la terre nous offre, mais illuminée par l’ensemble des ressources que notre corps nous offre.

J’en viendrai presque à m’en vouloir d’oser me plaindre. Après tout, je réussis à effectuer tant de parcours en moi, que j’ai quelques fois l’impression d’être dans une phase d’initiation. Une phase qui me serait imposée afin de pouvoir accéder à la sagesse suprême. OM.

Qui sait ? 🤫😊

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close