où vont les rêves ?

J’adore cette chanson, elle permet de nous rappeler que, quoi qu’il arrive arrive, nous nous devons de tout faire afin d’essayer de réaliser nos rêves. La notion de handicap ne rentre même pas en ligne de compte ici . S’accrocher nous permet d’avancer, valide ou pas.

Parce que oui, tout est toujours possible, il suffit d’y croire et de le vouloir profondément. Approfondir cette démarche est épuisante pour quelqu’un qui a une SEP. D’une part parce que l’on se doit de se familiariser avec les « sautes d’humeur » de cette nouvelle concubine; d’autre part, parce que le cerveau mène systématiquement un combat contre le corps. Et bien que n’arrivant pas à faire tout ce que je souhaiterai faire comme avant, mon cerveau continu de se créer des rêves. Je sais aujourd’hui que ça vaut le coup puisque certain d’entre eux ce sont réalisés à force de travail et de conviction profonde. Dorénavant, je mets un point d’honneur à encourager les personnes qui ont de l’importance pour moi et qui -parfois- baissent les bras. Je n’affirme pas cependant que tout est réalisable, il faut jauger objectivement nos capacités à déclencher la réalisation, ou mettre toutes les chances de son coté, persévérer. Certaines de nos envies sont démesurées, il faut d’en accommoder, beaucoup sont atteignables. Je suis admiratives de ces personnes qui – malgré un handicap lourd- parviennent à atteindre les sommets. Les athlètes sont un réels encouragement pour moi. Quelle implication, et quelle force de caractère. J’en reste toujours ébahie. Si devenir une athlète n’est pas du tout un objectif en soi, j’avoue que je suis heureuse lorsque l’on m’affirme que le travail que j’ai accompli pour arriver ou j’en suis aujourd’hui est impressionnant. Une fierté. La réalisation de certains rêves aussi. Ce qui m’amène à vous parler d’un fantasme, hors sujet ici mais qui en devient presque ironique. Les talons.

Comment peut on caractériser une femme, outre le fait que son physique la différencie de tous les autres êtres de la race humaine . Hihihi. Des seins, des courbes, une finesse d’esprit et un regard critique sur son environnement. Beaucoup de paroles aussi et quelques réflexions profondes, non je plaisante, j’ai toujours porté une admiration profondes pour les grandes prêtresses de notre monde actuel: COCO CHANEL, MARIE CURIE, SIMONE VEIL (elles sont nombreuse mais je ne cite que mes préférées volontairement). J’ai déjà écris sur elles. Comment ces femmes se sont elles faites reconnaître autre que par leur intelligence ?

Par l’équation de leur grâce mêlée à celle de leur intellect et leur sensibilité. Bel exemple de féminité, nous trouvons, nous les femmes et vous les hommes, une sensualité inexplicable à leur façon de se mouvoir. Je pense que les talons y sont pour beaucoup. Qui ne garde pas en mémoire les déplacements de sa maman, pendant que nous étions encore endormis ou loin d’elle dans la maison ? Qui ne souvient pas du bruit incessant de ces talons ? Un bruit plus ou moins piquant ou posé selon la hauteur de l’escarpin. Je vous joint le lien d’un écrivain qui en a parlé mieux que moi je ne saurais le faire. Très intéressant, très parlant. on imagine la grâce et la prestance de cette femme qui avance de façon nonchalance dans la pièce, presque sournoisement. La hauteur lui apporte une sérénité qu’on finirait par lui envier, et l’amplitude de ces mouvements nous fait penser à un oiseau qui tournerait autour de nous avant de se poser. Un cygne, un rapace, qui est elle, qui la différencie de celle qu’elle était quelques heures auparavant, pied nu sur le sol ? La même vous pensez ?

https://jacquesmercier.wordpress.com/2012/03/09/le-bruit-des-hauts-talons/

Comment peut on permettre de se laisser infliger de telles tortures ? Ces talons que l’on dit très sexy et existants pour les hommes, pourquoi doivent ils avoir été conçus tels de réels objets de supplice? S’il vous plait, mesdames, veuillez m’expliquer comment vous arrivez à marcher une journée complète avec ces fabuleux escarpins au pied ? Mais bien qu’ils soient jolis et très charmants, malveillants et inconfortables, j’avoue que ces objets de tous les désirs resteront pour moi le seul plaisir que je ne pourrais m’accorder.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close