constance/prestance

Qu’il est difficile d’assumer ces positions lorsque, dans le fond, tu ne fais déjà plus vraiment partie de ce monde en mouvement. Et tourne et vire, de gauche à droite et de haut en bas pour gagner de l’argent, se faire une place dans le monde du travail, élever ses enfants, les aider à grandir, leur apporter de bonnes valeurs, s’imprégner soi même de toutes ces valeurs de bienfaisance et de tolérance. Rester bien entourée, partager, grandir, connaitre et savoir, se connaitre et s’impliquer , se poser et s’accepter, devenir libre, le rester. Prendre du recul.

Que recherchent les gens en bonne santé de nos jours ? Le bonheur, l’amour, l’argent, le sexe, l’oisiveté, le pouvoir, la gratitude, la reconnaissance, la sagesse, la liberté, encore elle ? Ce n’est pas très clair puisque lorsqu’ils arrivent à leur fin, ils se mettent en tête de réaliser de nouveaux objectifs. C’est perpétuel, ce manque de confiance en soi chez l’homme. N’oublions jamais les différents cycles du système solaire: et notamment la rotation. Après le grand big bang, notre système solaire s’est toujours construit selon des lignes de conduite établies et récurrentes. Une graine germe, puis elle donne un végétal qui , mélangé à divers autres éléments de la terre, construira un nouvel être. Valable pour le végétal, l’animal, les éléments; sauf que, il a objectivement fallu qu’il y ait quelques dissonances dans la construction de la chaîne. Le fameux maillon faible. Ne serait ce pas plutôt, celui par lequel tout est arrivé, GRACE A QUI TOUT EST ARRIVE ? L’intrus, le curieux, l’original, le différent, le vilain petit canard qui pars à la recherche de la vérité, SA VÉRITÉ ? Nous les hommes, les femmes, les malades et les fous, pourquoi ne pourrions nous pas emprunter le même chemin, et, non content de l’avoir trouvé, ne reviendrions nous pas afin de partager la différence ? Afin qu’elle soit acceptée, enfin.

A partir de là, on pourrait être en droit de penser que le maillon faible a surement été le plus important de la chaîne finalement . Non ? N’est ce pas grâce à lui que les laboratoires pharmaceutiques continuent leur expériences thérapeutiques ? Guérir. Qui décide que la norme doit correspondre à une banalité quelconque et multiple ?

https://www.arte.tv/fr/videos/086253-000-A/le-big-bang-et-le-systeme-solaire/

Devenir une comète, une étoile plutôt, et continuer à établir les cycles avec le soleil selon une constante déjà bien établie. Non non, vous n’êtes pas obligé de relire, je ne me prends ni pour une étoile, ni pour un cygne, j’essaie simplement d’écouter les signes (lol) que mon corps envoie à mon cerveau, ou l’inverse. Un véritable big bang, le feu d’artifices incontrôlable: voilà comment est mon cerveau lorsque je suis face à des choix qui me sont -paradoxalement- imposés de par mon état physique. C’est ironique: se sentir au mieux de sa forme et de recevoir, par courrier une ordonnance de sa neurologue par rapport à mon manque de VITAMINE D. Pff, suis-je bête, évidemment que je manque de vitamine D puisque mes temps de sortie sont contrôlés, alors oui le soleil est là juste devant ma fenêtre, mais je n’en profite pas assez ! Comment faites vous pour décupler autant d’activités dans une journée ? C’est à n’y rien comprendre, honnêtement, j’avoue, j’ai doublé ma consommation de café, je me suis mise au thé YOGI, presque devenue accro à mes sessions de sport, mais rien n’y fait, cette méchante fatigue me submerge. Mes idées fusent de part et d’autres, j’ai du mal à les contenir, je veux faire le bien partout, gérer tous les problèmes de ma famille, donner de l’amour à qui en manque et essayer d’ouvrir les yeux aux plus grands nombres, sur la bonté, la bienveillance.

Toujours sans prétention; mais cette tache est incommensurable. Je voudrais que la journée dure 24 heures, c’est peut être pour cela que je me réveille plusieurs fois par nuit. Je note, je réfléchi, j’ai peur de perdre les idées. J’ai déjà oublié la moitié des choses (mes lectures, mes dates, mes apprentissages……). Du coup, je me dis que si un jour, je suis atteinte, en plus, de la maladie d’Alzheimer, je veux avoir laissé une trace de l’histoire que j’ai vécu. Ici je ne mets que des bribes de vie, il faut absolument que j’organise ma rédaction en ce sens. A cet instant, ça me parait monstrueux à mettre en place, et puis, non, il faudrait juste que je m’isole pendant plusieurs jours. Impossible. C’est pour ça que je m’étais promis de ne pas commencer à écrire avant d’être complètement déchargée de mes obligations de maman. Mais je n’y arrive pas, la vie se déroule vite. Je ne veux pas passer à coté de ce que j’ai à disposition pour partager ces réalités. On apprends toujours de notre histoire, on se doit de tirer les conclusions des vécus des autres.

C’est INCOMMENSURABLE.

2 réflexions sur « constance/prestance »

  1. Prends le temps et ne te mets pas des objectifs trop haut, et si ce n’est pas fait aujourd’hui, ça sera fait demain.. même si ça peut être frustrant !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour, oui tu as raison, il faut apprendre à se gérer, c’est comme tout l’ensemble de son devenir. Merci à toi . Bisous

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close