convictions

Je pense que lorsque l’on doit faire face à la maladie, on se retrouve dans le même cas de figure que lorsqu’une personne est profondément convaincue de sa religion. Cette remarque me paraît effrayante. Et pourtant….se battre pour ces convictions est bien la première pierre des fondations de ton édifice personnel. Sans ces bases, intrinsèques et salutaires, comment pouvons nous nous construire et édifier les remparts pour survivre ?

Sauf qu’il ne faut pas oublier nos racines. Moi même, baptisée et ayant étudié le catéchisme, la religion m’a guidée mais je l’ai éloignée scrupuleusement de mes courants de pensée. Comment peut-on justifier de blesser ou tuer pour faire passer ces idées ? Rien ne justifie d’impliquer autrui dans ces convictions propres puisque, justement, elles n’appartiennent qu’à nous.

J’adore monsieur Sartre pour ces mêmes raisons, le surréalisme n’importe que pour aller explorer ces propres profondeurs.

Miro

Gardons les principes fondamentaux de notre Moi. Et partageons, partageons encore, justement pour grandir ensemble, devenir plus fort et plus grand nourris des acquis de chacun. Mais tout seul, avec son Moi et son Surmoi.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close