apprendre à maîtriser son être

Personne ne peux le faire à notre place, personne ne peux sentir le mal ni la douleur profonde. Celle du corps et celle de l’âme. Alors, qu’est ce qu’il reste à faire ? S’initier au self control et se gérer en fonction de la problématique. La sep ma belle sauvage, est ce que tu cherches à nous remettre en selle ou préfères tu t’esclaffer à nous regarder nous effondrer ? Jamais je ne te donnerai cette joie. Parce que c’est toi qui m’a appris le combat à mains nues et à cause de toi, j’encre mes racines dans cette terre merveilleuse qui m’a accueillie il y a de ça presqu’un demi siècle. Pas du tout prête à me laisser oublier au fond d’un quelconque néant.

2è IRM, les résultats ne sont pas bons encore une fois, mais je me surprends moi même à vouloir donner la répartie à ma chère conjointe. Cette attitude me surprends un peu plus chaque jour. Honnêtement, j’ai toujours été insolente depuis mon adolescence, tellement sage et obéissante petite, je me suis rendue compte qu’en restant inactive et résignée, tout le monde abuse de ta gentillesse. Les gens veulent garder un semblant de pouvoir sur toi, et il faut apprendre à se battre très jeune pour affirmer tes choix. Il me semble que tu ne peux être totalement libre que lorsque tu affirmes tes choix et que tu n’attends aucun retour de personne. Le faire pour soi, uniquement pour soi. C’est un peu excessif comme moyen d’expression, mais c’est celui que j’ai choisi. Dans ma réflexion personnelle et dans mon rapport avec les autres, j’ai toujours pris soin de faire attention au bien être de mon « prochain ». La bienveillance est l’une de mes qualités et je me construit aussi par rapport à cette donnée.

Du coup, ça te permets d’avoir une certaine impunité lorsque tu sais que tu es atteinte d’un maladie jusqu’alors incurable. Un peu d’ impertinence dans tes actes et tes propos permettent de poser les choses fondamentalement. Sans blesser mais simplement pour s’affirmer. On ne te dira rien parce que de toutes façons, tu es handicapée, les gens prennent vite pitié de ton statut. Beaucoup préfèrent se cacher derrière un déni évident, d’autres mentent à ta place (c’est fort ça : « non non elle va bien »), ou bien il y a ceux qui te laissent tomber, surement trop lâches pour t’aider à affronter avec toi cette bataille. Et je ne parle que de gens proches de moi . C’est décevant.

Aujourd’hui, paradoxalement, et ça j’ai déjà dû l’écrire, la sep m’a permis d’effectuer des chose que je n’aurais jamais oser faire avant. L’exil, l’indépendance, la bataille, le courage, l’autonomie. J’aime faire corps avec ma sep, cette histoire doit se régler entre elle et moi. Je ne suis plus dans une idée de combat perpétuel, j’ai simplement appris à faire front avec elle. Je souhaiterais qu’elle me laisse avancer encore un peu jusqu’à atteindre une plénitude quotidienne. Danser et marcher à ma convenance, sans aucune fatigue.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ab4eb2a4f5e8a64b8d8b04af474d853a.jpg

Je suis contente car j’ai de nouveaux projets pour mon travail et je vais participer à une exposition photo pour revendiquer le mal être des femmes battues. C’est les prémisses des mois à venir mais ça me permets de conforter mon Moi avec mon Etre. Et justement pas uniquement pour moi, mais pour les autres. S’excentrer et ne plus se focaliser sur ma petite personne. Je dis tant pis pour ceux qui m’ont laissé tombé et ceux qui n’y ont pas cru. Je ri encore tous les jours et j’aime toujours autant écouter de la musique très fort.

Victor Hugo

Je crois que j’adore les coquelicots pour toutes ces raisons, l’ardeur d’une quiétude perpétuelle, ça me correspond plutôt bien.

http://www.langage-fleurs.com/coquelicots.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close