Rotation et nuancier

Issue d’une formation littéraire axée linguistique, j’ai toujours été rebutée par les maths. Peut être parce que je n’ai pas eu la chance d’avoir les bons professeurs et que ceux que j’ai eu n’ont jamais déclenché chez moi un quelconque intérêt pour cette matière. Or, je me rends compte à chaque instant que sans les mathématiques, aucune découverte scientifique n’aurait pu être faite. J’y pense à chaque fois que je passe mon IRM. C’est fantastique de pouvoir étudier chaque recoin et la moindre cellule de ton cerveau.

Moi j’ai toujours été axée sur les mots, les couleurs, les sens et les connexions qui peuvent se créer entre elles. Lorsque l’on m’a présenté Christian Flèche, tous mes fondements ont été remis en cause. L’un des docteurs qui m’a ausculté m’a expliqué que le contexte mental et l’état de ton environnement pouvait avoir joué un rôle également. Effectivement, à l’époque, une profonde crise familiale commençait à se dessiner, j’étais déjà mariée depuis plusieurs années, mes deux enfants grandissaient gentiment mais il n’y avait plus d’amour au sein de la famille. Aux premiers symptômes, lorsque je me suis rendue compte que je devrai dorénavant affronter les premières réponses seule, tout s’est enflammé.

Cette solitude face à la maladie est une problématique récurrente.

Aujourd’hui j’ai compris qu’il faut vivre pour soi avant tout, et essayer de se protéger de la moindre contrariété, apprendre à éviter les obstacles quoi qu’il advienne, et paradoxalement, même si j’ai perdu une grande partie de ma souplesse d’esquive, je sais d’où vont venir les battons qui essaieront de se mettre dans mes roues. Alors je me protège avant tout. C’est comme ça que j’ai appris à aimer la géométrie: dans un cercle on reviens toujours à son point de départ, on n’a aucune raison de se laisser éparpiller. Alors ça m’a rassuré. C’est aussi -à partir de ces constatations- que je me suis intéressée aux moyens connus, ou reconnus afin d’améliorer mon quotidien. Le régime alimentaire en fait partie à ce que j’ai pu constater. Il faut que je me le fasse confirmer par ma neurologue lors de la prochaine visite. A vrai dire, plus grand chose ne m’intéresse et je me sens blasée une nouvelle fois. Cette constatation que le monde continue de tourner sans moi m’exaspère. M’exaspère c’est un peu fort comme terme, mais je me sens exclue du système. La fatigue reprend le dessus et je n’arrive pas trop à surmonter le processus en ce moment. Mais c’est normal je pense: 2 IRM coup sur coup, ça me déstabilise. Comme je me sens encore comme WONDER WOMAN, je perdure à faire bonne figure devant mes enfants. J’adorerai me balader et marcher pendant des heures sans avoir à calculer quoi que soit. Quand j’étais jeune, j’ai trversé Paris de par et d(autres pour regagner une station de métro ouverte . D’accord, c’était au jour de l’an et la vodka servie durant le repas a du aider, mais quand même ……..

Sortir de la boucle redevenir une femme lambda, serait pas mal non plus.

Il faut absolument que je retrouve l’énergie vitale, demain je file au sport, ça devrait, rééquilibrer le tout.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close