bons vœux et désaveu

merci l’assurance maladie et merci le gouvernement, il s’avère que nos gouvernants ont choisit de modifier les règles de la mention « non substituable ». Encore une fois, une problématique financière qui fait fit de chaque problématique de chaque malade. Complexe mais pas tant. Le problème n’est pas d’avoir à gérer le remboursement des médicaments mais il devrait plutôt s’agir de prendre en compte la tolérance des génériques qui sont loin de faire leurs preuves.

Alors, on fait quoi, il va falloir « baisser sa culotte  » pour prouver que tel ou tel médicament générique vous fait plus de mal que de bien et devoir en rajouter des tonnes pour justifier que tel autre produit sur vous des effets secondaires vraiment invivables. Je l’ai vécu comme beaucoup d’autres, je sais de quoi je parle. Je me sens prise à la gorge et je me demande déjà si je pourrais garder ma réelle autonomie quant à ma guérison. Quand on souffre de maladie comme la SEP, incurable à ce jour, on souhaiterait pouvoir garder un semblant de choix thérapeutique. On en est loin, et on s’en éloigne de plus en plus chaque jour, je suis en colère. Très. Et je ne parle pas de ces médicaments auxquels on n’a plus accès car les laboratoires ne les produisent plus faute de rentabilité. Absurde et inconcevable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close