Hors sujet

C’est plutôt insupportable de se sentir en rentrait avec la terre qui continue de tourner, sans toi. Enfin…… avec toi, mais toujours en décalage. La vie avance vite, moi je reste lente pour tout.

Après avoir minutieusement préparé l’arrivée de Noel, j’inspecte ce matin ce qu’il me manque pour pouvoir assurer mon dîner, ça m’a donné envie de retranscrire ça: j’ai cassé presque toutes les assiettes que j’avais, les médecins appellent ça la proprioception, j’étais allée voir dans le dictionnaire à quoi ça s’apparentait. En fait, tu ne sens plus les choses au bout de tes doigts. C’est comme ça que j’ai cassé presque toute ma vaisselle, ça s’échappe de mes doigts. Au début, j’ai été vraiment surprise, et puis, tu achète de la vaisselle moins chère et puis tu t’en fout, ce n’est que du matériel.

Mais c’est comme ça avec beaucoup d’autres choses, la pédale d’accélérateur de la voiture, tenir un stylo quand tu écris, tourner les pages d’un livre ou enfiler du fil dans le chat d’une aiguille. J’ai longtemps été suivie par un kinésithérapeute afin de solutionner , en partie, ce problème de stabilité et de perception. C’était long et fastidieux, et puis l’attente avec toutes les personnes âgées avant ton rendez vous, ça me démoralisait à chaque fois. Le médecin du travail de mon dernier emploi m’a conseillé le sport. Scrupuleusement, intensément, passionnément, à mon rythme….. J’ai adoré cette idée -aménagée- je fais du vélo et du Pilate en salle- c’est parfait pour ma condition (2 x 7 Km de vélo par semaine et 20 minutes de gainage). Je n’augmente que très rarement la force à apporter mais j’ai gagné un réel appui sur mes jambes lorsque je me déplace. J’ai appris à encrer mes pieds dans le sol.

Redevenir comme tout le monde, et même plus, parce que différente et devenir engagée dans le bien être de mon corps et son devenir. Il m’a conseillé ce livre de Christian Flèche, j’ai adoré le lire. Et puis, il a rajouté, pour finir de me convaincre de la plénitude de mon corps: que l’équilibre est une notion toute relative en soi. Si la maladie m’a touché moi précisément, c’est qu’il devait y avoir des problématiques profondes qui s’étaient inscrire dans la construction de mon Moi. J’ai lu, j’ai réfléchi avec lui et puis j’ai compris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close